Verlaine au secret, opéra de chambre d’Adrien Tsilogiannis, Mons 2015 

« Dès le premier acte, un curieux dialogue, d’abord balbutiant, s’installe, entre le poète muet et une jeune soprano au dos « savamment » nu, en robe crème. Lui, c’est Frédéric Dussenne, un grand comédien, qui prend le risque d’un rôle muet, que la sobriété de son talent rend éloquent. Elle, c’est la soprano Clara Inglese, qui se taille la part du lion. Clara, pour qui Tsilogiannis a déjà beaucoup composé, figure, ici, la poésie. Son solo « De la musique avant toute chose », soutenu seulement à la harpe coupe le souffle. C’est dire que le souffle particulier de cette voix unique suffit, non à entrer dans le silence de Verlaine et du public, mais à l’habiter. » 

VERLAINE AU SECRET
Opéra d’Adrien Tsilogiannis, sur un livret de Myriam Wathée-Delmotte.
Mons, salle ARSONIC.
Production : asbl LETTRES EN VOIX
http://lettresenvoix.org/site

Lucien Noullez
(Francophonie vivante, Revue trimestrielle de l’Association Charles Plisnier, N°4 / décembre 2015)